• Un peu de généalogie !

    Pour commencer je vous propose de lister les ancêtres Allias par fratries successives en surlignant en gras notre aïeul direct. C'est ce fils qui est repris au paragraphe suivant, jusqu'à Joseph, né en 1829, le premier pour lequel nous avons quelques éléments concrets donnant lieu à quelques détails.

    Quand un nom ne comprend qu'une date, souvent celle de sa naissance, cela signifie que la seconde n'a pas été trouvée, en général parce que la personne a quitté la commune pour se marier ou mourir. Sans autre détail il est alors difficile de retrouver sa trace en France ... ou ailleurs !

     

    Gilbert ALLIAS (1658 – 20/11/1733) est le premier porteur de ce patronyme qu'on peut trouver dans les archives d'Artonne. Il exerce la profession de boucher et est marié à Magdeleine DAYAT dont il a 5 enfants, 4 garçons (François, Jean, Gilbert et Pierre) et une fille, Michelle.

    Jean ALLIAS (1697 – 15/06/1772) est également boucher. Il se marie le 14/02/1719 à Lucques ORCIVAL (1703 – 18/02/1748) et ils ont ensemble 8 enfants, Pierre (16/02/1724 – 07/10/1762), Vitaline (08/11/1726 – 05/02/1738), Gilbert (27/03/1729) Marie (28/08/1730), Marie (29/05/1734 – 27/11/1737), Françoise (08/06/1737 – 07/11/1737), Françoise (03/10/1739 – 15/09/1748) et Marie (27/03/1742).

    Pierre ALLIAS est également Marchand Boucher. Il épouse le 25/02/1743 Anne VIALLAND avec qui il aura 9 enfants, Jean (12/11/1744 – 29/03/1748), Marie (21/01/1747 – 06/03/1748), Marie (04/12/1749 – 13/12/1749), Jacques (31/12/1750 – 16/02/1824) , Marie (29/06/1753 – 28/10/1756), Anne (21/02/1756 – 06/03/1756), Anne (17/02/1757 – 22/09/1832), Gilbert (14/02/1760 – 22/02/1760) et Joseph (24/07/1761 – 02/02/1819).

    Joseph ALLIAS est également Marchand Boucher. Marié le 22/01/1782 à Françoise GERVY, ils ont 10 enfants : Jeanne (née 20/11/1782), Anne (née 30/12/1784), Marguerite (née 01/07/1786), Julien (né 11/08/1788), Joseph (19/02/1791 – 01/03/1791), Pierre (23/04/1792 – 17/12/1865), Joseph (15/10/1794 - 04/01/1860), Marien (03/05/1797 – 09/12/1844), Sébastien (né 29/09/1801), Jean né en 1802.

    Marien ALLIAS semble avoir exercé plusieurs professions : maréchal en 1819, ex militaire en 1824, boucher en 1825, maréchal en 1831, cultivateur en 1833 et 1838. Il épouse le 14/10/1824 Françoise ANDRIEU (20/08/1797 – 16/12/1844), ils auront 6 enfants : Marie (née 04/12/1825) qui partira à Paris, Jeanne (05/10/1827 – 27/05/1829), Joseph (23/08/1829 – 12/1914), Blaise (né 27/07/1831), Blaise (18/09/1833 – 01/06/1884), Marie (18/09/1837 – 06/01/1838).

     

    Les 3 garçons de cette génération sont les premiers à avoir quitté la boucherie pour les métaux, puisque Joseph sera serrurier, le premier Blaise maréchal ferrant à Gannat et le second charron à Saint-Myon.

     

    Pour faciliter la compréhension vous trouverez ci-après un extrait de l'arbre généalogique que vous pouvez agrandir.

     


    votre commentaire
  • Je savais qu'internet mène à tout, mais je ne pensais pas que nos blogs familiaux nous permettraient de trouver de nouveaux cousins. Et pourtant, depuis quelques semaines ou mois la famille Allias se complète de deux branches différentes.

    Voici l'histoire.

    J'ai d'abord été contacté par Bernard Allias, qui habite en région parisienne, puis par Bernard Vivier, qui habite ... à Artonne.

    - o -

    Bon je vous l'accorde les liens ne sont pas récents puisque dans les deux cas il faut remonter à 1724 pour retrouver notre ancêtre commun Pierre ALLIAS. Cet homme (16-2-1724/7-10-1762) a épousé Anne Vialland le 25-02- 1743. Ils ont eu 9 enfants dont 2 nous intéressent ici, Jacques né le 31/12/1750, boucher à Artonne, et Joseph né le 24/07/1761, aussi marchand-boucher à Artonne.

    Joseph épouse Françoise Gervy en 1782, ils auront ensemble 10 enfants dont Marien, le huitième, né en 1797. Ce dernier convolera avec Françoise Andrieux en 1824, ils auront 6 enfants dont 4 survivront, dont Joseph, qui deviendra le père de Claudius. Ce sont nos ancêtres directs.

    Pour sa part Jacques épouse en 1774 Marguerite Daulat, ils auront 3 enfants dont un seul survivra, Joseph, né le 30/05/1780, qui sera boucher. Il épouse le 20 janvier 1800 (30 nivôse an VIII) Simone Tache qui lui donnera 6 enfants, dont les deux derniers nous intéressent. Et comme par hasard tous deux s'appellent Gilbert !

    - o - 

    Le premier Gilbert naît le 01/01/1810, il sera boucher à Artonne et épousera Marguerite Parret (née le 08/01/1821 à Artonne) le 05/02/1844. Ils auront 4 enfants dont deux survivront, notamment Marguerite, née le 28/08/1847. Cette dernière épouse le 19/02/1867 Jean VIVIER né le 19/11/1840 à Saint-Priest d'Andelot (03). Ils auront 3 enfants dont Antoine Louis né le 16/01/1871 à Artonne. Ce dernier serait donc le grand-père de Bernard Vivier si j'en crois le mail qu'il m'a adressé : "Mon arrière grand père Vivier venant de l’Allier s’est marié avec Marguerite Allias,fille de boucher (prés de l’Eglise)"

    Pour vous permettre de visualiser l'arbre généalogique de ce Gilbert Allias je vous le présente ici 

     Les archives d'Artonne n'étant pas numérisées au-delà je n'ai rien trouvé d'autre sur Antoine Louis Vivier, mais je ne désespère pas !

     - o -

    Le second Gilbert, frère du précédent, naît le 29/04/1812. Il se marie le 29/08/1843 à Combronde et s'y installe avec avec Marguerite Julime BARBOIRON. D'abord plâtrier il s'installe ensuite comme boucher. Ils auront 4 enfants, 2 filles et 2 garçons entre 1845 et 1854. C'est le dernier qui nous intéresse, il s'appelle ... Gilbert !!! Né le 25/05/1854 à Combronde, il se marie le 21/01/1881 à Paris(IXe) avec Marie Barthomeuf, modiste. Ils auront deux enfants nés à Paris, Georges Louis le 20/02/1883 et Myette le 07/04/1887. Gilbert se remariera en 1903 avec Mélanie Blanche Allard, modiste, toujours à Paris.

    Le Nouveau Monde appelle ses enfants et les voila à New-York au tournant du XXe siècle. Les deux s'y marieront, Myette en 1905 et Georges Louis en 1908. Toutefois ce dernier est recensé à Paris en 1903 (1er Bureau) avec le matricule 244. Les registres matricules parisiens n'étant pas numérisés, je ne connais pas son parcours militaire notamment pendant la première guerre mondiale. Mais à la fin de cette dernière Georges Louis est en France et se remarie au Raincy (93) le 28/12/1918 avec Renée Isabelle Marcelle Tassin. Ils auront 4 enfants dont notre cousin Bernard Allias.

    Vous trouverez ci-après l'arbre généalogique du second frère Gilbert Allias.

     

    - o -

    J'ai essayé de représenter ci-après un arbre remontant aux origines communes de nos 3 branches, qui ne soit pas trop lourd. Mais il représente quand même 3 pages au format A4 en mode paysage !!! On peut y trouver, sur la page de gauche les deux frères Gilbert, ancêtres respectifs des Vivier et Allias ; sur celle de droite, notre Joseph Allias, père de Claudius ; et sur la page centrale, le lien entre les deux branches.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique