• Après avoir publié un premier blog familial à partir des lettres écrites par nos ancêtres au cours de la première guerre mondiale, il m'est apparu nécessaire de compléter cette première approche par ce que l'on sait de la branche Allias de la famille, dans laquelle j'inclus outre les Allias proprement dit, les Tourret, Sabatier et quelques autres patronymes que vous découvrirez peut-être.

    Pour faciliter la recherche et la lecture, les deux blogs sont reliés par des liens permettant de passer directement de l'un à l'autre.

    Bonne lecture !

     

    NB 1 - Dans ce blog comme dans l'autre j'ai conservé, dans toute la mesure du possible, l'orthographe et la ponctuation des lettres originales.

    .NB 2 - Un grand merci à Renée et jacques Chapon pour le prêt de leurs albums photos, que j'appelle la "collection Chapon", à l'origine de presque toutes les photos de ce blog.


    2 commentaires
  • Un peu de généalogie !

    Pour commencer je vous propose de lister les ancêtres Allias par fratries successives en surlignant en gras notre aïeul direct. C'est ce fils qui est repris au paragraphe suivant, jusqu'à Joseph, né en 1829, le premier pour lequel nous avons quelques éléments concrets donnant lieu à quelques détails.

    Quand un nom ne comprend qu'une date, souvent celle de sa naissance, cela signifie que la seconde n'a pas été trouvée, en général parce que la personne a quitté la commune pour se marier ou mourir. Sans autre détail il est alors difficile de retrouver sa trace en France ... ou ailleurs !

     

    Gilbert ALLIAS (1658 – 20/11/1733) est le premier porteur de ce patronyme qu'on peut trouver dans les archives d'Artonne. Il exerce la profession de boucher et est marié à Magdeleine DAYAT dont il a 5 enfants, 4 garçons (François, Jean, Gilbert et Pierre) et une fille, Michelle.

    Jean ALLIAS (1697 – 15/06/1772) est également boucher. Il se marie le 14/02/1719 à Lucques ORCIVAL (1703 – 18/02/1748) et ils ont ensemble 8 enfants, Pierre (16/02/1724 – 07/10/1762), Vitaline (08/11/1726 – 05/02/1738), Gilbert (27/03/1729) Marie (28/08/1730), Marie (29/05/1734 – 27/11/1737), Françoise (08/06/1737 – 07/11/1737), Françoise (03/10/1739 – 15/09/1748) et Marie (27/03/1742).

    Pierre ALLIAS est également Marchand Boucher. Il épouse le 25/02/1743 Anne VIALLAND avec qui il aura 9 enfants, Jean (12/11/1744 – 29/03/1748), Marie (21/01/1747 – 06/03/1748), Marie (04/12/1749 – 13/12/1749), Jacques (31/12/1750 – 16/02/1824) , Marie (29/06/1753 – 28/10/1756), Anne (21/02/1756 – 06/03/1756), Anne (17/02/1757 – 22/09/1832), Gilbert (14/02/1760 – 22/02/1760) et Joseph (24/07/1761 – 02/02/1819).

    Joseph ALLIAS est également Marchand Boucher. Marié le 22/01/1782 à Françoise GERVY, ils ont 10 enfants : Jeanne (née 20/11/1782), Anne (née 30/12/1784), Marguerite (née 01/07/1786), Julien (né 11/08/1788), Joseph (19/02/1791 – 01/03/1791), Pierre (23/04/1792 – 17/12/1865), Joseph (15/10/1794 - 04/01/1860), Marien (03/05/1797 – 09/12/1844), Sébastien (né 29/09/1801), Jean né en 1802.

    Marien ALLIAS semble avoir exercé plusieurs professions : maréchal en 1819, ex militaire en 1824, boucher en 1825, maréchal en 1831, cultivateur en 1833 et 1838. Il épouse le 14/10/1824 Françoise ANDRIEU (20/08/1797 – 16/12/1844), ils auront 6 enfants : Marie (née 04/12/1825) qui partira à Paris, Jeanne (05/10/1827 – 27/05/1829), Joseph (23/08/1829 – 12/1914), Blaise (né 27/07/1831), Blaise (18/09/1833 – 01/06/1884), Marie (18/09/1837 – 06/01/1838).

     

    Les 3 garçons de cette génération sont les premiers à avoir quitté la boucherie pour les métaux, puisque Joseph sera serrurier, le premier Blaise maréchal ferrant à Gannat et le second charron à Saint-Myon.

     

    Pour faciliter la compréhension vous trouverez ci-après un extrait de l'arbre généalogique que vous pouvez agrandir.

     


    votre commentaire
  • Blaise Jules Allias dit Jules est né à Artonne le 16 septembre 1860. Et que les mauvaises langues oublient que ses parents Joseph et Anne Sabatier, se sont mariés à peine deux mois avant sa naissance, le 29 juillet 1860 ...

     Blaise Jules Allias Naissance

     

    Vous trouverez dans la rubrique "Jules Allias - vie militaire" l'essentiel de sa vie professionnelle, puisqu'il a été militaire de carrière jusqu'à 1897. Il a même été "rengagé-rappelé" le 2 août 1914 jusqu'à la fin de la guerre, et sera démobilisé seulement le 21/10/1919.

     - o -

     Grâce à la collection Chapon nous disposons de quelques photos de Jules en uniforme :

    Jules en tenue de Zouave  Blaise Jules Allias

    Blaise Jules Allias

    Blaise Jules Allias

     

    Jules assis à droite Blaise Jules Allias

    - o -

    Jules épouse le 20/06/1892 à Artonne sa cousine Élisa Boutin, dite Elise, dont la mère Claudine Sabatier est la sœur de sa propre mère Anne.

    Par la lettre ci-après datée du 24 Mai 1892, il charge son père de s'occuper de la publication des bans.

    Jules à son père Joseph

    Jules à son père Joseph

     - o - 

    Nous évoquons la famille Sabatier dans un autre chapitre, que vous pouvez retrouver ici «les-ancetres-sabatier»

    En attendant voici un arbre généalogique intégrant une partie des Sabatier :

    Sur l'acte de mariage de Jules et Elise Boutin figurant ci-dessous, on relève notamment parmi les témoins du marié le nom de Gilbert Boillot, 75 ans, rentier, que vous pouvez retrouver ici vous-avez-dit-boillot. Mais il faut se souvenir qu'au recensement  de 1872 Jules Allias (12 ans) figure comme domestique au foyer du couple Boillot.

    Recensement 1872

    Jules Allias Elisa Boutin Mariage

    Jules Allias Elisa Boutin Mariage

    - o -

    De leur union naîtra  un fils, René, né le 11/02/1896 à Langres, au fil des garnisons de son père. C'est de lui dont nous avons quelques lettres écrites à sa cousine Marcelle ou à son oncle Claudius au début de la première guerre mondiale.

    Nous avons aussi quelques photos de lui.

    René Allias René Allias

    René Allias René Allias

    René et Jules Allias Jules et René Allias

    Pour en savoir plus sur René Allias et sa correspondance avec sa cousine Marcelle cliquez ici a-propos-de-rene-allias

    - o -

    Élise meurt en 1908, et Jules épouse en secondes noces Jeanne Dupuy en 1912. Une fille, Madeleine naîtra de cette union en 1915.

     Madeleine Allias Madeleine Allias

     

    Après la première guerre mondiale Jules a travaillé aux"Etablissements Michelin" à Clermont-Ferrand en qualité d'outilleur du 02/02/1920 au 02/10/1926 comme l'indique le certificat ci-après. A ce titre la mémoire familiale se souvient que sa famille, et notamment sa fille Madeleine, a bénéficié du "système Michelin", école, piscine, coopérative, etc.

     

    Jules Allias Michelin

     - o -

    Jules meurt le 12/02/1931 à Artonne, où il avait acheté une maison pour finir sa vie ; sa seconde épouse Jeanne Dupuy lui survivra jusqu'en 1970.


    votre commentaire
  • Blaise Claudius Allias (01/03/1863 – 30/11/1928) dit Claudius est né le 01 Mars 1863 à Artonne.

    Blaise Claudius Allias Naissance

    Il a été reconnu bon pour le service par le conseil de révision, mais dispensé de service militaire, «frère au service».

    Blaise Claudius Allias Registre matricule

    Comme son père il a exercé le métier de serrurier après une formation dans le cadre du compagnonnage, comme le prouve son chansonnier, malheureusement non daté. Nous ne connaissons pas non plus son surnom de compagnon.

    NB - A propos de compagnonnage, voir les précisions/corrections apportées sur la page compagnons-oui-ou-non

    Blaise Claudius Allias Chansonnier

     - o -

    Lettre de Claudius à ses parents, en date du 20 Novembre 1882, il a alors 19 ans. Il y parle de quelqu'un qui a eu l'escorbu (le scorbut ?) mais a juste oublié de préciser de qui il parle frown

     Claudius Allias à ses parents

     Claudius Allias à ses parents

    Ce document confirme la lettre précédente de Claudius.

    Blaise Claudius Allias

     - o -

    Nous savons qu'il a réalisé la croix artistique lors de la rénovation du clocher de l'église d'Artonne au début du XXe siècle, ainsi que l'atteste une série de cartes postales d'époque dont voici quelques exemplaires.

    La croix artistique de Claudius Allias

    La croix artistique de Claudius Allias

    Le clocher de l'église a été changé dans les années 1960, mais la croix de Claudius l'orne toujours, ainsi que le montre cette photo actuelle :

    La croix de Claudius Allias

    C'est lui qui a été chargé en 1926 de la grille qui entoure le monument au morts de la commune d'Artonne qu'on peut voir ci-dessous:

    Monument aux Morts

    Il a également posé des tuyaux de fonte permettant d'amener l'eau aux fontaines du village, témoin ce marché passé le 2 décembre 1900 entre Claudius Allias et le maire de l'époque Olivier Roux, concernant la fontaine de Monjoli. Tout y est précisé : la commune réalisera les tranchées, fournira le ciment et le plomb des joints, le plombage et les joints de la conduite seront réalisés sous la responsabilité de Claudius Allias, le tout dans un délai très précis.

    Marché Mairie 02/12/1900

    Marché Mairie 02/12/1900

     

    D'après les documents dont nous disposons il a réalisé des portails métalliques, des grilles d'escaliers et de balcons, une facture de 1897 parle même de pose et réparations de sonneries ! Il a également exécuté des grilles entourant certaines tombes que nous pouvons encore voir au cimetière. Il ajouta ultérieurement à sa panoplie les fournitures et réparations de bicyclettes, voire de machines agricoles. Maniant les métaux avec la dextérité qu'on peut imaginer il est également le maréchal-ferrant du village.

    Voici deux en-têtes de lettres montrant l'évolution de ses activités au fil du temps .

    En-tête

    En-tête

     

    C'est lui qui a réalisé la grille entourant le tombeau de Mme Anne Drouaillet Vve Boillot entre 1894 et 97, comme l'atteste la facture ci-après, ainsi que son nom sur cette grille.

    Facture Anne Drouaillet Vve Boillot

    Blaise Claudius Allias

     

    Pour la petite histoire ce tombeau est ensuite revenu à notre famille.

     - o -

    Nous apprenons que lors du recensement de 1876, Claudius, alors âgé de 13 ans, est domestique chez Gilbert et Anne Boillot*, Il suit ainsi les traces de son frère Jules qui l'était au recensement précédent de 1872.

    * Sur la famille Boillot, voir le chapitre qui lui est consacré vous-avez-dit-boillot.

    Recensement 1876

    - o -

    Claudius a épousé le 19/11/1885 à Artonne Françoise Mélanie Tourret, née le 28/03/1858 à Lapeyrouse (63700).

    Allias Claudius Tourret Mélanie Mariage 1

    Allias Claudius Tourret Mélanie Mariage 2

    Mélanie était sage-femme et a probablement contribué à la naissance de nombreux artonnois jusqu'à son décès en 1926. Nous reviendrons sur la famille Tourret dans un autre chapitre.

    D'après le recensement de 1886, Claudius et Mélanie vivent seuls dans la maison.

    Recensement 1886

    - o -

    Claudius et Mélanie ont eu deux enfants : Joseph Hélie dit Elie, né le 24/07/1886, ingénieur des arts et métiers à Cluny, tué à l'ennemi le 30/10/1914 à Fontenoy (Oise) ; et Anne-Marie Marcelle, née le 23/08/1893, qui épousera le 27/11/1919 Auguste Desnier. Mais ceci est une autre histoire ...

    - o -

    Regardez bien le tableau ci-après, celui du recensement de 1896

    Recensement 1896

    Dans la famille de Claudius Allias on trouve bien entendu sa femme Mélanie et ses enfants Elie et Marcelle, mais aussi son "petit" frère Joseph, serrurier, alors âgé de 20 ans. S'il est resté longtemps chez son frère, cela peut expliquer les liens forts qui existaient entre Joseph et Marcelle et les nombreuses lettres qu'ils ont échangées au cours de leur vie.

    Voici le tableau du recensement suivant, en 1901

    Recensement 1901

    Elie est parti, pensionnaire à Clermont-Ferrand, Joseph aussi, il s'est engagé dans l'armée, mais Claudius a un apprenti âgé de 17 ans, du nom de Henri Roussel.

    Au recensement suivant, en 1906 Claudius a un autre apprenti

    Recensement 1906

    Celui-là s'appelle Henri Méleux, originaire de Lapeyrouse, le village de Mélanie. Né en 1890, il a donc 16 ans. Pris de curiosité, compte tenu de son année de naissance, je suis allé vérifier sur les registres matricules de l'Armée pour la classe 1910 ... et il n'y a pas de Henri Méleux dans le Puy-de-Dôme. Par contre il y a un Henri Méloux, né le 15 Février 1890 à Lapeyrouse. Nous le connaissons bien, c'est un neveu de Mélanie Tourret. Je pense qu'il y a eu une erreur dans la transcription de son nom sur la fiche de recensement et vous renvoie donc à la page déjà écrite sur lui henri-meloux. Et c'est donc son neveu que Claudius a formé.

    En 1911 Claudius a un nouveau compagnon

    Recensement 1911

    Il s'appelle Claude Jean Baptiste Onzon, originaire de Beauregard-Vendon. Quant à Marcelle, elle est pensionnaire à Clermont-Ferrand.

     - o 

    Claudius meurt le 30 Novembre 1928, à l'âge de 65 ans.


    votre commentaire
  • Quelques photos de la famille de Claudius et Mélanie Allias

    Claudius Allias Quelques photos

     

    Communion Marcelle Allias 1905

    Communion Marcelle Allias 1905

     Claudius et Mélanie entourent Marcelle lors de sa communion en 1905. Derrière elle son frère Elie.

     

    Familles Allias et Bennegent

    Les familles Allias et Bennegent
    Assis : Claudius Allias, Etiennette Bennegent, Clémence Arnaud, Mélanie Allias.
    En retrait : grand-père Joseph Allias, devant lui Marcelle Allias.
    Le reste : famille Bennegent, amis de Mélanie


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires